Eppur si muove

Les résultat des élections italiennes sont tombés et affichent sans surprise une formidable poussée des partis dits « d’extrême droite », populiste, facho, méchants comme une teigne, etc. La presse de gauche, c’est à dire 80 % de la presse, sanglote à l’unisson appuyée par le chœur des pleureuses des réseaux sociaux. De Nigel Farage à Trump en passant par Viktor Orban, il semble que c’est tout le monde occidental qui siffle la fin de la récré.

A qui la faute ?

Le coupable de cette immonde forfaiture démocratique est tout indiqué : il s’agit de l’Union européenne et de son « règlement de Dublin » qui prévoit que tout migrant doit demander l’asile dans le premier pays de l’Union européenne dans lequel il est arrivé. Et force est de constater que lesdits migrants fuient rarement la Laponie. Ils proviennent plutôt d’Afrique subsaharienne ou des délicieuses théocraties musulmanes que beaucoup tentent d’implanter sous nos cieux.

La faute au « règlement de Dublin », donc, qui a laissé l’Italie se dépatouiller seule avec les migrants.

Soit.

Cependant cette même gauche nous a seriné jusqu’à la nausée que ces migrants étaient « une chance pour l’Europe », que dans leurs embarcations, chargées d’ingénieurs et de médecins, se trouvaient les futurs Prix Nobel, que leur présence était une nécessité démographique incontournable et même, selon Yann Moix, qu’ils « connaissaient Victor Hugo sur le bout des doigts » !

Mais alors ? De quoi se plaint l’Italie ? Quel pays ne serait-il pas heureux d’accueillir ces intellectuels cultivés prêts à bosser et à renouveler la prochaine génération ? Surtout que, d’après nombre d’ONG, il s’agit principalement de femmes et d’enfants. Le profil type du migrant c’est donc un tiers Elisabeth Vigée-Lebrun, un tiers Marie Curie et un tiers Emilie du Châtelet, récitant la « Légende des Siècles » à de charmants bambins. Et l’Italie se refuse à les accueillir à bras ouverts ?

Ils sont fous, ces Romains !

1 thought on “Eppur si muove”

  1. Il faut que vous soyez vraiment aveuglée par votre haine pour ne pas voir que ces immigrés seront sûrement une chance pour l’Europe… dans 3 ou 4 generations.
    Encore que… Si on voit le résultat des « chances pour l’Europe » implantées du genre 2°- 3° générations comme on le chantait il y a quinze ans …🤔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *