Réveillons, commémorations et actions, c’est de saison

Le 29 janvier 2017, un certain Alexandre Bissonnette ouvrait le feu dans un Centre culturel islamique – comprenez une mosquée – tuant 6 personnes.

Toujours sur la balle dès qu’il s’agit de victimisation ostentatoire et manipulant avec un art consommé la repentance institutionnalisée de l’homme blanc qui sanglote voluptueusement, la communauté musulmane québécoise a demandé à Justin Trudeau de faire du 29 janvier la «Journée nationale de Commémoration et d’Action contre l’islamophobie». Quelles actions ? On l’ignore mais on craint le pire…

Ladite communauté est bien entendu soutenue dans cette revendication par Amnesty International Canada. Amnesty International Suisse ayant demandé la reconnaissance des mariages pédophiles pour les migrants et Amnesty International Belgique ayant pour sa part exigé et obtenu la libération de Oussama Atar, le coordinateur des attentats de Zaventem-Maelbeek, il semble que Amnesty Canada ne voulait pas être en reste. Ont-ils organisé un concours ? C’est possible.

Etant à la pointe de la lutte contre les discriminations, les diverses cellules estampillées AI dispersées aux quatre coins du globe devraient, semble-t-il, se mobiliser afin d’obtenir d’autres « Journées de commémoration et d’action ». Voici quelques suggestions.

Il n’est évidemment pas possible de remonter aux temps où le sanglant Mahomet entraina ses bédouins massacrer ses voisins. Il serait fastidieux de remonter les 20 dernières années. La comptabilité n’est pas encore close en ce qui concerne l’année 2017 qui vient de rendre l’âme.

Prenons donc 2016 et aidons nos amis d’Amnesty dans leur entreprise commémorative et citoyenne. (Pour la liste exhaustive, rendez-vous sous l’article.) Les disciples de Mahomet ont totalisé cette année-là près de 10 OOO morts de tout âge, de toute nationalité, de toute catégorie sociale, et, ce qui fera plaisir aux féministes, sans la moindre distinction de sexe. Ces morts appartiennent à des religions très diverses, même si ce sont les chrétiens qui sont les mieux représentés dans ce sinistre tableau. Ils se répartissent également sous toutes les latitudes et tous les méridiens. Si Amnesty International fait bien son boulot, nous aurons donc bientôt droit à une « Journée de commémoration et d’action » par jour, au moins !

 

 

Liste (Source : Wikipédia)

  • Afghanistan: le 1er janvier 2016, trois personnes dont un enfant sont tuées après une attaque contre un restaurant à Kaboul84.
  • Inde: le 2 janvier 2016, une base militaire est attaquée près de la frontière avec le Pakistan, à Pathankot. Les assaants du groupe islamiste Jaish-e-Mohammed tuent au moins 11 personnes avant d’être neutralisés85.
  • Nigeria: le 5 janvier 2016, une attaque de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria fait au moins sept morts.
  • France: le 7 janvier 2016, un islamiste marocain portant une fausse ceinture attaque des policiers à l’aide d’un couperet à viande, il est abattu86.
  • France: le 11 janvier 2016, un adolescent turc âgé de 15 ans agresse à la machette un enseignant juif. L’auteur dit avoir agi « au nom d’Allah » et de l’organisation État islamique. Un blessé87.
  • Libye: le 7 janvier 2016, attentat à Zliten, contre un centre de formation des garde-côtes, tuant au moins 65 personnes. Cette attaque est revendiquée par l’État islamique en Libye.
  • Irak: le 11 janvier 2016, prise d’otages, voiture piégée et fusillade dans un centre commercial à Bagdad faisant 12 morts et 14 blessés. L’attentat est revendiqué par l’État islamique. Le même jour, à Mouqdadiyah, 20 personnes sont tuées par un double attentat dans un café88.
  • Turquie: le 12 janvier 2016, attentat-suicide dans le centre d’Istanbul fait 10 morts et au moins 15 blessés. Le Premier ministre de Turquie annonce que l’État islamique en est responsable.
  • Pakistan: le 13 janvier 2016, attentat contre un centre de vaccination à Quetta tuant 15 personnes dont 12 policiers89.
  • Indonésie: le 14 janvier 2016, attentat de Jakarta organisé par l’État islamique faisant 4 morts.
  • Burkina Faso: le 15 janvier 2016, attentats à Ouagadougou faisant 30 morts. Les attaques terroristes sont revendiquées par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).
  • Afghanistan: le 17 janvier 2016, attentat-suicide perpétré par l’État islamique à Jalalabad tue 14 personnes. Le consulat pakistanais était visé90.
  • Pakistan: le 19 janvier 2016, un terroriste se fait exploser près de Peshawar et fait au moins 11 morts.
  • Pakistan: le 20 janvier 2016, attaque de l’université de Charsadda de Charsadda, menée par des talibans, faisant 21 morts.
  • Afghanistan: le 20 janvier 2016, un terroriste se fait exploser près de l’ambassade de Russie, causant au moins 7 morts.
  • Somalie: le 20 janvier 2016, un attentat à la voiture piégée et une fusillade dans un restaurant à Mogadiscio fait au moins 20 morts. L’attaque est revendiquée par les islamistes shebabs.
  • Égypte: le 22 janvier 2016, l’État islamique revendique un attentat à la bombe au Caire qui fait 9 morts dont 6 policiers.
  • Cameroun: le 25 janvier 2016, trois attaques sur le marché de Bodo par les islamistes de Boko Haram font 29 morts et au moins 30 blessés.
  • Syrie: le 26 janvier 2016, double attentat revendiqué par l’État islamique à Homs. Au moins 24 personnes sont tuées.
  • Nigeria: le 27 janvier 2016, trois terroristes se font exploser tuant au moins 13 personnes et faisant une trentaine de blessés dans la ville de Chibok, dans le nord-est du Nigeria.
  • Égypte: le 27 janvier 2016, l’État islamique revendique un attentat à la bombe qui a tué 4 militaires dans le Sinaï.
  • Arabie saoudite: le 29 janvier 2016, un terroriste de l’État islamique se fait exploser dans une mosquée chiite à Al-Ahsa dans l’est de l’Arabie saoudite. Le bilan est de 4 morts et 18 blessés91.
  • Nigeria: le 29 janvier 2016, un attentat-suicide commis par un adolescent dans un marché à Gombi fait plus de 10 morts.
  • Syrie: le 31 janvier 2016, au moins 70 personnes sont tuées et près de 110 blessés dans une triple explosion près du sanctuaire chiite de Sayeda Zeinab au sud de Damas. L’État islamique revendique l’attentat92.
  • Tchad: le 31 janvier 2016, dans la région des Grands Lacs, deux attentats-suicides commis par Boko Haram tuent 3 personnes et en blessent plus de 50 autres93.
  • Somalie: le 2 février 2016, une bombe explose dans un avion de ligne de la compagnie Daallo Airlines, faisant 1 mort et 2 blessés. L’attentat est revendiqué par les chabab somaliens, affiliés à Al-Qaïda94.
  • Pakistan: le 6 février 2016, un terroriste circulant a vélo s’est fait exploser près d’un camion des forces de sécurité à Quetta, dans l’ouest du Pakistan, faisant 9 morts et 35 blessées95.
  • Syrie: le 9 février 2016, un attentat visant des policiers à Damas aurait fait 9 morts96.
  • Nigeria: le 9 février 2016, 58 personnes perdent la vie dans un double attentat-suicide commis par deux femmes terroristes au camp de déplacés de Dikwa97.
  • Mali: le 12 février 2016, une base de l’ONU à Kidal est attaquée par des djihadistes présumés. Trois casques bleus guinéens sont morts, et 30 autres sont blessés. Un peu plus tôt, trois soldats maliens ont été tués dans une embuscade à Tombouctou98.
  • Cameroun: le 19 février 2016, un double attentat-suicide fait au moins 20 morts et plusieurs dizaines de blessés sur un marché à Mémé, dans le nord du Cameroun99.
  • Syrie: le 21 février 2016, plus de 150 personnes sont mortes dans une série d’attentats sanglants commis par l’État Islamique à Damas et à Homs. Quatre explosions ont eu lieu, dont une causée par une voiture piégée et deux par des terroristes100.
  • Mali: le 22 février 2016, un attentat contre un hôtel hébergeant à Bamako la mission de l’Union européenne qui entraîne l’armée malienne est déjoué. Un des assaillants est mort et plusieurs se sont échappés101.
  • Afghanistan: le 27 février 2016, deux attentats terroristes perpétrés par les talibans à Asadabad, dans l’est du pays, et à Kaboul font 25 morts102.
  • Somalie: le 29 février 2016, un attentat à la bombe revendiqué par les islamistes chabab, à Baidoa dans le sud-est de la Somalie tue 30 civils et fait au moins 60 blessés103.
  • Irak: le 29 février 2016, un attentat-suicide par l’EI visant la communauté chiite au nord-est de Bagdad fait au moins 40 morts et 60 blessés104.
  • Yémen: le 4 mars 2016, une fusillade dans un hospice catholique à Aden fait au moins 16 morts.
  • Irak: le 6 mars 2016, un camion piégé par l’EI explose à un point de contrôle près de Hilla, au sud de Bagdad, causant la mort d’au moins 47 personnes et faisant 72 blessés105.
  • Tunisie: le 7 mars 2016, onze membres des forces de l’ordre et sept civils sont tués à Ben Gardane, dans l’est de la Tunisie dans un assaut mené par plusieurs dizaines d’hommes de l’EI. On dénombre 36 morts du côté des assaillants106.
  • Côte d’Ivoire: le 13 mars 2016, un attentat a lieu au Grand-Bassam, un quartier touristique de la station balnéaire ivoirienne. Il fait 18 morts, dont trois soldats des forces ivoiriennes.
  • Nigeria: le 16 mars 2016, deux femmes commettent un attentat-suicide dans une mosquée de Maiduguri lors de la prière du matin, faisant 25 morts107.
  • Turquie: le 19 mars 2016, attentat-suicide à Istanbul visant des civils qui fait 5 morts, dont l’auteur.
  • Mali: le 21 mars 2016, attaque revendiquée par le groupe Al-Mourabitoune contre le quartier général de l’EUTM Mali à Bamako, un assaillant tué et deux personnes interpellées108.
  • Belgique: le 22 mars 2016, des attaques organisées par l’État islamique frappent la Belgique. Deux attentats-suicides ont lieu à l’aéroport de Bruxelles et un troisième kamikaze se fait exploser dans le métro au niveau de la station de Maelbeek. Bilan définitif : 32 morts, 340 blessés.
  • Yémen: le 25 mars 2016, un triple attentat-suicide de l’État islamique fait au moins 22 morts à Aden109.
  • Irak: le 25 mars 2016, attentat au sud de Bagdad lors d’un match de football. Un bilan provisoire fait état de 32 morts et d’au moins 84 blessés.
  • Pakistan: le 27 mars 2016, un attentat-suicide perpétré contre la communauté chrétienne célébrant Pâques, à Lahore, dans l’est du Pakistan, fait plus de 72 morts et 340 blessés.
  • Arabie saoudite: le 2 avril 2016, un attentat à la bombe revendiqué par l’État islamique contre la police à Riyad fait un mort110.
  • Afghanistan: le 19 avril 2016, une attaque à Kaboul visant une équipe responsable de la protection des personnalités du gouvernement fait 64 morts et 347 blessés. C’est la plus grande attaque des talibans sur une zone urbaine depuis 2001.
  • Congo-KInshasa: le 4 mai 2016, des extrémistes musulmans égorgent et tuent 34 chrétiens au Nord-Kivu111.
  • Congo-Kinshasa: le 6 mai 2016, une nouvelle attaque suit celle du 4 mai, où les rebelles musulmans assassinent 13 autres personnes111.
  • Irak: le 2 juin 2016, 19 femmes femmes yézidies sont brûlées vives par l’État islamique pour avoir refusé de devenir des esclaves sexuels112.
  • Turquie: le 7 juin 2016, attentat à la bombe à Istanbul, 11 morts.
  • Israël: le 9 juin 2016, deux Palestiniens inspirés par l’État islamique ouvrent le feu sur des terrasses de cafés et de restaurants à Tel-Aviv : quatre morts113.
  • États-Unis: le 12 juin 2016, une fusillade à Orlando fait 49 morts et 53 blessés. L’auteur de cette fusillade, Omar Mir Saddiqui Mateen, a prêté allégeance à l’organisation État islamique.
  • France: le 13 juin 2016, double meurtre à Magnanville. Un commandant de police et sa compagne, fonctionnaire du ministère de l’intérieur (Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider), sont assassinés devant leur domicile à Magnanville par Larossi Abballa. L’attentat est revendiqué par l’organisation État islamique.
  • Liban: le 27 juin 2016, 8 d’attentats-suicides font 5 morts et 28 blessés à Al-Qaa, un village situé a quelque kilomètres de la frontière syrienne114.
  • Turquie: le 28 juin 2016, attentat à l’aéroport d’Istanbul, bilan : 45 morts et 239 blessés en raison de l’ouverture du feu sur les passagers de l’aéroport Atatürk par trois kamikazes qui se font ensuite exploser.
  • Cameroun: le 30 juin 2016, attentat suicide à Djakan. Un kamikaze du groupe islamiste nigérian Boko Haram se fait exploser dans le nord du pays ; bilan : une dizaine de morts115.
  • Égypte: le 1er juillet 2016, un prêtre copte est assassiné dans le Mont Sinaï, à El-Arich. Ce meurtre aurait été revendiqué par l’État islamique.
  • Bangladesh: le 2 juillet 2016, des hommes lourdement armés tuent 20 otages, la plupart étrangers, massacrés à l’arme blanche, dans un restaurant de Dacca au Bangladesh avant que les forces de sécurité ne mettent fin à l’attaque revendiquée par le groupe État islamique116.
  • Irak: le 3 juillet 2016, attentat à Bagdad, 292 morts et plus de 200 blessés dans un attentat-suicide perpétré par un djihadiste de l’État islamique.
  • Arabie saoudite: le 4 juillet 2016, attentat à Médine faisant 4 morts et 4 blessés.
  • Syrie: le 5 juillet 2016, attentat-suicide revendiqué par l’État islamique dans un quartier kurde de la ville de Hassaké ; au moins 16 morts et 40 blessés117.
  • France: le 14 juillet 2016 à Nice, le jour de la fête nationale, un Tunisien, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, fonce dans la foule au volant d’un camion sur la promenade des Anglais, tuant 86 personnes et en blessant 286, avant d’être abattu par les forces de l’ordre. L’État islamique revendique cet acte.
  • Allemagne: le 18 juillet 2016, attentat à bord d’un train régional assurant une liaison entre les villes de Treuchtlingen et Wurtzbourg en Bavière. Un migrant afghan de 17 ans agresse des passagers avec une hache et un couteau, faisant 4 blessés graves et 1 blessé léger avant d’être abattu par la police. Un drapeau de l’État islamique est retrouvé dans la chambre du jeune homme dans la maison de sa famille d’accueil. L’organisation État islamique revendique l’attaque le 19 juillet 2016.
  • Afghanistan: le 23 juillet 2016, attentat suicide à Kaboul visant la communauté chiite. Revendiqué par l’État islamique, cet attentat fait au moins 80 morts et 231 blessés118.
  • Allemagne: le 25 juillet 2016, un attentat-suicide à la bombe devant le festival d’Ansbach par un réfugié syrien blesse 15 personnes. Ce dernier a prêté allégeance à l’État islamique119.
  • Irak: le 25 juillet 2016, attentat à Bagdad dans un quartier chiite : au moins 12 morts et 37 blessés120.
  • Somalie: le 26 juillet 2016, double-attentat suicide à Mogadiscio. Au moins 13 morts, l’attentat est revendiqué par le groupe terroriste islamiste Al-Shabbaab121.
  • France: le 26 juillet 2016, lors d’une messe, deux islamistes munis d’armes blanches prennent en otage plusieurs personnes dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen. Un prêtre est égorgé, et un paroissien est blessé. Les deux terroristes sont abattus par les forces de l’ordre, l’un d’eux était fiché S. Selon le Président de la République, « les deux terroristes se réclament de Daesh »122,123. L’attentat est revendiqué via Amaq, l’agence de presse de l’État islamique124.
  • Syrie: le 27 juillet 2016, un attentat à la voiture piégée, revendiqué par l’État islamique, fait 57 morts et 170 blessés à Qamichli, ville à majorité kurde125,126,127.
  • Somalie: le 31 juillet 2016, attentat-suicide dans la capitale Mogadiscio. Cinq civils sont décédés ainsi qu’un policier128. Cette attaque serait revendiquée par le groupe terroriste Al-Shabbaab 129.
  • Afghanistan: le 1er août 2016, attentat au camion piégé devant un hôtel pour étrangers dans les faubourgs de Kaboul, revendiqué par les talibans. Un policier est tué ainsi que les trois assaillants130.
  • Yémen: le 2 août 2016, double attentat suicide dans le sud du pays, dans la ville de Habilayn, qui tue 6 soldats et blesse une dizaine de personnes131,132. L’attaque serait l’œuvre d’Al-Qaida.
  • Afghanistan: le 4 août 2016, attaque terroriste des talibans contre un car de touristes dans la province de Gor. Les cinq passagers auraient survécu, sous protection de l’armée légale afghane 133 .
  • Belgique: le 6 août 2016, agression à la machette de deux policières dans la ville de Charleroi. L’intéressé aurait crié « Allah uakbar ». Le ministre belge de l’intérieur au vu de l’enquête propose la « piste terroriste »134. Le Premier ministre dénonce une « attaque à connotation terroriste »135. Le lendemain, l’État islamique revendique l’attentat136.
  • Pakistan: le 8 août 2016, attentat revendiqué par l’État islamique contre une réunion d’avocats dans un hôpital dans la ville de Quetta, dans le sud-ouest du pays. Deux cent personnes, dont nombre d’avocats et de journalistes, étaient rassemblées devant les urgences de l’hôpital après l’assassinat, quelques heures plus tôt, du bâtonnier de la province. L’attentat fait au moins 70 morts137,138.
  • Syrie: le 12 août 2016, dans le contexte de la bataille d’Alep, l’État islamique enlève 2000 habitants de la ville de Minjeb, au nord de la Syrie139,140.
  • Syrie: le 14 août 2016, attentat kamikaze à la bombe dans un autobus à Atme (en) dans le nord de la Syrie, contre un car transportant des combattants syriens. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, l’attaque aurait fait 15 morts141. Le lendemain 142, l’État islamique revendique l’attentat.
  • Libye: le 17 août 2016, l’État islamique lance une série de 9 attaques simultanées à la bombe contre les forces légales dans la ville de Syrte. L’opération fait 9 morts et 82 blessés143.
  • Russie: le 17 août 2016, dans la banlieue est de Moscou, un poste de police subit les coups d’assaillants, armés notamment d’une hache144. Le lendemain, l’État islamique via son agence de presse Amaq 145.
  • Nigeria: le 18 août 2016, l’organisation islamique Boko Haram attaque un convoi de commerçants couvert par les forces de l’ordre sur la route de Maiduguri, et fait 5 victimes146.
  • Turquie: le 21 août 2016, une bombe explose lors d’un mariage dans la ville kurde de Gaziantep. L’attaque fait au moins 51 morts147,148,149.
  • Thaïlande: le 23 août 2016, un attentat à la voiture piégée devant un hôtel à Pattani , dans l’extrême sud de la Thaïlande fait 1 mort et 30 blessés. Bien qu’elle ne soit pas revendiquée, l’attaque a été attribuée aux insurgés indépendantistes150.
  • Indonésie: le 28 août 2016, un prêtre catholique est agressé au couteau par un musulman sur l’île de Sumatra lors d’une messe151.
  • Yémen: le 29 août 2016, un attentat à Aden revendiqué par l’État islamique tue 60 personnes152.
  • Syrie: le 5 septembre 2016, plusieurs attaques simultanées ont lieu en Syrie, revendiquées par l’État Islamique, dans les villes de TartousHomsDamas et Hassaké. Le bilan provisoire s’élève à 48 morts153,154.
  • Pakistan: le 16 septembre 2016, un attentat-suicide fait 36 morts dont 8 enfants dans une mosquée à la frontière avec l’Afghanistan155,156
  • États-Unis: le 17 septembre 2016, un homme d’origine somalienne blesse neuf personnes à l’arme blanche dans un centre commercial du Minnesota avant d’être abattu par un citoyen armé. L’attaque est revendiquée par l’État islamique.157,158
  • États-Unis: le 17 septembre 2016, l’explosion d’une bombe blesse 29 personnes à New York. Deux jours plus tard un suspect est arrêté, Ahmad Khan Rahami, citoyen américain d’origine afghane.
  • Jordanie: le 25 septembre 2016, l’écrivain chrétien Nahed Hattar est assassiné alors qu’il devait être jugé pour une caricature envers l’islam159.
  • Belgique: le 5 octobre 2016, deux policiers sont victimes d’une attaque au couteau160. Le parquet fédéral privilégie la piste terroriste.
  • Nigéria: le 18 novembre 2016, 3 attentats-suicides font 6 victimes dont 4 terroristes islamistes161.
  • Égypte: le 24 novembre 2016, 8 militaires égyptiens sont tués dans un attentat à la voiture piégée dans le désert du Sinaï162.
  • Somalie: le 26 novembre 2016, au moins 8 personnes sont tuées dans l’explosion d’une voiture piégée à Mogadiscio. Les islamistes shebab semblent être derrière l’attentat163.
  • États-Unis: le 29 novembre 2016, un islamiste blesse 11 personnes dans une université de l’Ohio avant d’être abattu par un policier. L’attaque est revendiquée par l’État islamique164.
  • Philippines: le 29 novembre 2016, 9 personnes dont 7 membres de la garde du président Rodrigo Duterte et 2 militaires sont blessés par un engin explosif, dans une région où opère une faction de l‘État islamique165.
  • Nigéria: le 9 décembre 2016, 56 personnes sont tuées et 57 blessées dans un double-attentat suicide, imputé à Boko Haram166,167.
  • Égypte: le 11 décembre 2016, pendant la célébration de la messe du dimanche, 26 chrétiens sont assassinés dans un attentat à la bombe dans une église copte orthodoxe du Caire, 31 autres personnes sont blessées168. La quasi-totalité des victimes sont des femmes et des enfants, l’attentat ayant visé l’endroit où ils s’assoient traditionnellement pendant la messe.
  • Nigéria: le 11 décembre 2016, Boko Haram envoient deux fillettes commettre un attenta-suicide dans un marché. Bilan de 1 mort et 18 blessés169.
  • Somalie: le 11 décembre 2016, un attentat-suicide fait au moins 20 morts et 48 blessés à Mogadiscio. L’attaque est revendiquée par les shebabs.170
  • Turquie: le 19 décembre 2016, l’ambassadeur russe en Turquie, Andreï Karlov, est assassiné par balles lors d’une exposition d’art à Ankara. Le tueur a hurlé Allah Akbar et évoqué Alepavant d’échanger des tirs avec les forces de l’ordre puis d’être abattu171.
  • Allemagne: le 19 décembre 2016, un camion fonce sur la foule au marché de Noël de Berlin et fait au moins 12 morts et 48 blessés. L’État islamique revendique l’attentat 24 heures plus tard. Le conducteur du camion, Anis Amri est abattu 4 jours après l’attaque à Milan en Italie. Parmi les 12 victimes se trouve un Polonais, conducteur d’origine du camion, assassiné par le terroriste172,173.
  • Philippines: le 25 décembre 2016, une explosion près d’une église de l’île de Mindanao, où se rendaient des catholiques à la messe de Minuit (Noël) fait 13 blessés, Mindanao est connue pour être une zone où les islamistes sont particulièrement actifs174.
  • Irak: le 31 décembre 2016, deux kamikazes se font exploser dans un marché de Bagdad et font 27 morts et 53 blessés. L’attaque est revendiquée par l’État islamique

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *