Concours Lépine identitaire

A l’approche de la rentrée des classes refleurit chaque année la légende des chiffres « arabes » qui sont en réalité indiens, nés probablement, comme le sanskrit, sur les rives de l’Indus. Les Arabes les ont découverts lors de leurs conquêtes en Asie du Sud-Est.

De même, l’algèbre est réputé arabe, lui aussi. Une simple visite au British Museum permet de découvrir le papyrus de Rhind contenant la plus ancienne équation connue au monde et datant de  la première moitié du xvie siècle avant notre ère. Elle fut découverte à Ramesséum et est originaire de la civilisation égyptienne.

Rien d’arabe là-dedans, au contraire même puisque cette civilisation, brillante, fut précisément détruite lors des invasions arabo musulmanes.

Plus récemment, c’est l’invention de la boussole qui est attribuée aux Arabes. Sauf que cette merveilleuse trouvaille est chinoise.

Des génies, il y en eût sous toutes les latitudes, et à toutes les époques.

Pourquoi ? Pourquoi alors attribuer de toute force ces inventions à une société qui n’y est pour rien ?

Est-ce important de savoir qui a inventé la tapette à mouches ? Une quelconque gloire rejaillit-elle sur une nation parce que l’un de ses membres inventa la pâte à crêpes il y a deux mille ans ? Et si cela avait une importance, sorte de narcissisme collectif, pourquoi les Arabes plutôt que les Africains, les Japonais ou les Inuits ?

Pourquoi tente-t-on de nous faire croire que la médecine est d’origine arabe ? Que les manuscrits furent conservés par eux ? Qu’ils assurèrent la transmission des savoirs et de la culture gréco-romains ? Qu’ils bâtirent nos universités ?

Il ne faut pas une érudition phénoménale pour s’apercevoir qu’il y avait des scriptorium à Cluny ou Echternach ! Faut-il une âme d’explorateur pour faire trois pas dans le British Museum ? Alors pourquoi masquer cette réalité si simple et si tangible ? Pourquoi nier que les routes romaines qui reliaient lesdites abbayes et universités ont survécu aux invasions barbares, que les convois entre les universités, chrétiennes et latines, forcément, étaient permanents entre Jérusalem, Rome ou Constantinople ? Et que ce sont justement les Arabes qui, traversant le golfe persique, mirent un terme sanglant à ces échanges ?

La logique Taubira ?

L’Histoire de l’humanité est ce qu’elle est. La trafiquer n’a ni sens, ni consistance. Mais probablement un objectif.

Est-ce la logique de Christiane Taubira qui déclarait que « il ne faut pas évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes » qui est à l’œuvre ? La repentance est donc une bonne chose pour certains mais pas pour d’autres ? Pourquoi donc ?

Ou alors, serait-ce un goût de l’exotisme, exacerbé et même paroxystique, qui exigerait que l’on nie la gloire passée d’une nation pour l’attribuer à une autre ?

Ou alors, puisque dieu est mort sous nos cieux, nous cherchons-nous de nouveaux surhommes venus d’ailleurs ?

En tout cas, nous ne rendons pas service aux prochaines générations, de toutes les nations, en effaçant le passé.

 

 

6 thoughts on “Concours Lépine identitaire”

  1. Les questions à se poser sont plutôt:

    – pourquoi refusez-vous d’attribuer de toute force ces inventions à la civilisation musulmane alors qu’il y a un consensus à ce sujet ?

    – pourquoi prêtez-vous à Mme Taubira des propos qu’elle n’a (bien évidemment) jamais tenus et qui ne sont « repris » que sur des sites d’extrême droite ? Vous pouvez nous montrer une vidéo d’elle en train de tenir ces propos ? Ou sur son site ?

  2. Il y a un consensus sur ce sujet, en effet. Les chiffres attribués aux Arabes sont indiens. Plus personne de sérieux ne le nie.

    Quant aux propos de Taubira, elle les a tenus, répondant à Polac et Zemmour dans un média d’extrême-droite : France 2.

    1. Je ne vais pas ergoter des heures (ni même des secondes) sur le premier point avec qqun d’aussi mauvaise foi.

      Passons donc directement au 2nd point: les propos de Taubira. S’ils ont été tenus sur France 2, j’imagine bien évidemment que vous pouvez nous indiquer un lien où on peut la voir (et l’entendre) prononcer ces paroles ? A défaut, on en conclura que vous ne faites que propager des rumeurs nauséabondes. Vous n’êtes pas censée être journaliste ? La vérification des sources, la déontologie, tout ça, ça vous dit vaguement quelque chose ?

  3. Voici un lien renvoyant vers un extrait de l’émission de France 2 réunissant Polac, Zemmour et Taubira.
    https://www.dailymotion.com/video/x1aqi0

    Qu’y voit-on ? On y voit Zemmour accusant Taubira d’avoir prononcé ces paroles, ce qu’elle réfute vigoureusement, lui demandant où et quand elle les aurait prononcées, et Zemmour ne répond pas.

    Et vous osez à nouveau les lui attribuer, en précisant que c’était durant cette émission !?!

    Ethique: 0/10

    Déontologie: 0/10

    Sens critique: 0/10

    Je vous mets au défi de laisser ce commentaire sur votre blog afin que tout un chacun puisse se faire une idée de l’objectivité (ou non…) de celui-ci !

  4. C’est quand même assez pathétique de mettre une fausse citation dans un « article » qui questionne les falsifications de l’Histoire, non ?

  5. Mes messages ne sont pas publiés, bravo pour l’honnêteté intellectuelle…
    On m’avait prévenu des dérives de ce site.
    Je suis venu, j’ai vu, vous ne m’y verrez plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *